Sélectionner une page

Les pénuries de pièces de rechange perturbent les ambitions de maintenance de l’US Air Force.

Et si un manque de pièces détachées venait perturber la machine bien huilée qu’est l’US Air Force ?

Les opérateurs de maintenance qui travaillent sur les avions de combat F-16, F-22 et F-35 auront du pain sur la planche au cours de la prochaine année. Le Pentagone a en effet été clair sur les objectifs de 2019 : atteindre 80% de la capacité opérationnelle de ces appareils.

Considérant que les F-16 sont sur des taux moyens de 70% ou moins en 2017, et que les F-22 et les F-35 étaient respectivement à 49% et 55%, l’armée de l’air américaine va avoir du travail. Les experts s’accordent notamment sur le fait qu’elle doit améliorer sa capacité de maintenance de ses avions de combat. Pourtant, certaines sources en interne on qualifié cet objectif de «trop ambitieux», même s’il est prévu de recruter plus de personnel dans les équipes de maintenance.

Vidéo en Anglais : La maintenance d’un chasseur tactique

Le manque de pièces détachées est un problème récurrent qui cloue les avions au sol.

Car il y a un problème plus grave qu’un manque de personnel : son flux de pièces de rechange sur le terrain. D’après un rapport de la commission d’audit du gouvernement américain, le manque de pièces détachées est en effet un problème récurent qui cloue les avions au sol. Même un service maintenance aussi efficace que celui de l’armée US ne peut rien faire s’il n’a rien à monter. Les problèmes se situent majoritairement sur les délais de réapprovisionnement sur les champs d’opération. Ils peuvent aller jusqu’à plusieurs mois pour certaines pièces, notamment certaines pièces mécaniques ou électroniques.

A l’avenir, l’armée américaine se fixe pour objectif de mieux identifier le cycle de vie de ses composants, afin d’affiner les prévisions de casse et d’échanger les pièces avant qu’une panne ne se produise. Elle entre enfin de plein pieds dans la maintenance prédictive assistée par IA. Elle compte également utiliser davantage l’impression 3D métal pour fabriquer des pièces de rechange. De quoi rattraper son retard à marche forcée.

L’armée de l’air concentre ses efforts initiaux sur l’amélioration de l’état de préparation des escadrons qui auraient besoin de se battre si un conflit éclatait.

Nos articles les plus récents

2 Commentaires

  1. Jean-Marc

    Quid de l’armée française ? Avez-vous des infos à ce sujet ?

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This